Aujourd'hui 17 février 2008, cela fait un moment que je n'ai pas enfourché mon vélo et mitraillé Paris avec mon appareil photo, il est donc temps pour moi de reprendre du service. Aujourd'hui, il fait plutôt frais 0° ou 1°, mais le ciel est dégagé et le soleil brille, je n'ai donc plus d'excuses pour ne pas partir me balader et faire de nouvelles rencontres.

Ce dimanche va être consacré aux endroits : "Paris au calme" et mon parcours oscillera ainsi entre le 3ième arrondissement et le 4ième arrondissement.

Je suis le Dauphin de la Place Dauphine

Il n'est pas cinq heures, Paris ne se réveille pas mais les touristes sortent des hôtels pour aller arpenter les plus belles rues et places du monde.

Et là, je dois avoir à faire à des touristes chanceux ou doués dans leur choix d'hôtels, car je ne pense pas qu'il existe un meilleur départ que de commencer sa promenade Parisienne par la place Dauphine. Donc à tous les futurs touristes qui liront ces quelques mots, je ne peux que leur conseiller cette place.

Je pourrai aussi conseiller de séjourner à l'hôtel Henri IV, mais là, mes conseils peuvent être trompeurs, étant donné que je n'y ai jamais séjourné.

Hôtel Henri IV Place Dauphine

Pour la petite histoire, cette place est appelée Dauphine en l'honneur du dauphin (Pas Flipper, ni Jacques Dutronc) mais bel et bien le futur Louis XIII (fils d'Henri IV et de Marie de Médicis et évidement père de Louis XIV), elle est construite à l'emplacement de trois îlots (voir photos historiques de l'ile de la Cité que je n'ai pas trouvés) et constitue la seconde place royale parisienne du XVIIe siècle, après la place des Vosges.

Sur la première photo, on peut apercevoir au loin la statue d'Henri IV, et un peu plus loin, le square du Vert Galant. A ce propos, Pourquoi le bon roi? Henri IV a t-il été surnommé le "Vert-Galant" ?

Réponse : Car il multipliait les conquêtes amoureuses et s’intéressait au développement de l’élevage du ver à soie.

Square Vert-Galant, extrémité ouest de l'ile de la cité

Le square Vert Galant, accessible via le Pont neuf, et au loin le pont des Arts. Ce square a été créé suite à la réunion de plusieurs petites îles dont l'île aux Bureaux, l'île du Patriarche et l'île aux Juifs où furent brûlés les derniers templiers.

Allez, j'ai assez écrit sur l'histoire de France, passons à une époque plus contemporaine.

Lui, c'est Nino Quincampoix. C'est un rêveur qui travaille à Palace Vidéo....

Voilà la rue Quincampoix, lorsque j'ai découvert cette rue, j'ai toute de suite pensé à Amélie Poulain, mais voilà en cherchant un peu sur la rue, et bien elle n'a rien à voir avec le film, juste le nom d'un personnage...on peut se tromper de temps en temps, c'est humain.

La rue Quincampoix n'a rien de spéciale, excepté qu'elle se trouve à côté du centre d'art et de culture contemporain Pompidou.

Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou

Pas grand chose à écrire, je ne suis pas un grand adepte de cet art et de cette culture, il est tout de même la troisième institution la plus visitée à Paris France après le musée du Louvre et la tour Eiffel.

On peut voir sur cette photo, une invitation pour l'exposition en cours sur Richard Rogers. Mais qui est donc cet homme ? Ni plus, ni moins que l'architecte de "Notre-Dame de la Tuyauterie" avec Renzo Piano. Ce surnom est donné au centre Pompidou avec aussi le surnom de "Raffinerie de pétrole".

Pas très loin du centre, et dans la continuité de la culture contemporaine, nous trouvons les fontaines Stravinski.

Fontaine Stravinski

Ces fontaines n'avaient auparavant sur moi aucun effet, jusqu'au jour ou j'ai pu les apercevoir dans le film "Pars vite et reviens tard". Elles sont tout simplement devenues un personnage de ce film et on ne se lasse pas de les voir dans un vrai polar Parisien superbement bien réalisé par Régis Wargnier et je crois le dernier film d'un acteur que j'adorais Michel Serrault. Au fait, d'après M. Serrault, cette place serait le centre de Paris? A voir...

La rue des rosiers

L'idée de Sarko de "confier la mémoire" d'un enfant français juif victime de la Shoah aux enfants de CM2 suscite beaucoup de réflexion, moi je voudrais profiter de l'occasion de mon passage dans le quartier du Marais pour que l'on n'oublie pas deux sujets récents qui sont venus entacher l'histoire de cette rue et de ce quartier.

  • Le 9 août 1982, la rue des Rosiers a été le théâtre d'un violent attentat antisémite, la fusillade de la rue des Rosiers y fit six morts et vingt-deux blessés.

  • 26 mai 2006 : La Tribu Ka (mouvement se présentant comme le défenseur du peuple noir) se répand en insultes antisémites. Et en provocations à l’égard des " pédés " de la Ligue de défense juive. La tribu Ka serait aussi à l'origine de la torture et du meurtre de Ilan Halimi,paix à son âme, et pour les tortionnaires, je n'ai pas de mots pour décrire le dégoût et la pitié que je ressens pour ces pauvres animaux.

Voilà deux actes haineux, qui envahissent notre société et pour lesquels on se demande toujours quand et comment arrêter cela ?

Hôtel de Donon- Musée Cognacq-Jay

Un exemple d'Hôtel et jardins à la française que l'on peut découvrir en déambulant dans le quartier du Marais.

Hôtel ou Musée Carnavalet

Toujours dans le marais à admirer ces magnifiques hôtels, et voici que le musée Carnavalet (Rue de Sévigné) se présente à moi. Le musée Carnavalet ou musée de l'Histoire de Paris est consacré à l'Histoire de Paris des origines de la ville à nos jours, et comble du bonheur, lorsque je demande à visiter uniquement le jardin, on m'annonce que l'ensemble du musée est gratuit. Evidement, je n'avais pas prévu de visiter le musée, le plus parisien des musées de la capitale, mais cela ne sera que partie remise.

Jardin Saint Gilles Grand Veneur

Un peu plus loin dans le quartier, près de la rue Turenne, voici un nouvel ensemble de résidence ultra-calme, un peu de la même manière que la "cité des fleurs" du 17ième et je l'avoue que c'est un peu par hasard que je suis arrivé dans ce quartier ou plutôt dans cette résidence fermée. Ce jardin et ses résidences sont cachés au milieu d'immeubles dont l'architecture demande peut être à revoir mais cet ensemble de résidences permet à ces habitants de vivre dans une ville réduite où on imagine que chacun connait ses voisins et où le respect de l'autre est préservé. Toutefois j'ajouterai que les règles imposées sont peut être un peu rudes, voici l'écriteau que l'on peut lire lorsqu'on arrive dans ce quartier fermé: "Bienvenue dans notre résidence, merci de respecter la tranquillité, cris jeux de balles jeux bruyants bicyclettes et cyclomoteurs interdits, les chiens doivent être tenus en laisse. Transgresser ces règles exposerait à poursuites".

Autant vous dire, que cette résidence vit sous contrôle, un moment je me suis demandé si ce n'était pas une résidence pour retraités.

Port de plaisance Paris

Une marina ou plutôt un port de plaisance à Paris, avec vue sur la Bastille, et bien oui cela existe, magnifique cette photo qui vient clôturer cette merveilleuse promenade ensoleillée.